La plainte hémorroïdaire  Abonné

Publié le 10/09/2009
On estime qu’environ un français sur quatre souffre régulièrement de problèmes hémorroïdaires. Beaucoup moins osent venir en parler au comptoir des officines. Les conseils à prodiguer et les médicaments qui permettent le soulagement des douleurs sont pourtant nombreux.
Sédentarité et travail posté sont des facteurs de risque

Sédentarité et travail posté sont des facteurs de risque
Crédit photo : Phanie

Quelques définitions

On confond souvent, dans le langage courant, hémorroïde et maladie hémorroïdaire.

Les hémorroïdes, à l’état physiologique, sont des réservoirs de sang constituant des anastomoses artérioveineuses.

La maladie hémorroïdaire correspond à une évolution symptomatique de la dilatation de ces hémorroïdes. Elle évolue par poussées de crises. On distingue la maladie hémorroïdaire externe et la maladie hémorroïdaire interne en fonction de leur localisation et de leurs symptômes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte