Cancer du sein hormonodépendant

La piste de l’acide rétinoïque  Abonné

Publié le 09/07/2009
Une nouvelle piste thérapeutique

Une nouvelle piste thérapeutique
Crédit photo : S Toubon

AU COURS du cancer du sein, les estrogènes et l’acide rétinoïque jouent à la balançoire à bascule. Quand l’un favorise la prolifération cellulaire, l’autre l’inhibe. C’est le constat de chercheurs de Chicago, Kevin White et coll., qui ouvre la porte à de nouvelles cibles thérapeutiques dans cette affection.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte