Projet de loi sur l’avenir de l’agriculture

La pharmacie vétérinaire ne désarme pas  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 03/02/2014
S’ils ont renoncé à se battre pour le découplage de la prescription et de la délivrance des antibiotiques vétérinaires, les pharmaciens spécialisés ne veulent pas lâcher sur la suppression des remises prévue par l’article 20 du projet de loi sur l’avenir de l’agriculture. Récemment reçus au Sénat, ils proposent un amendement excluant les pharmaciens du champ de cette disposition.

LES DISCUSSIONS autour de l’article 20 du projet de loi sur l’avenir de l’agriculture ne sont pas finies. Ainsi les représentants de la pharmacie vétérinaire et Philippe Gaertner ont-ils été reçus mardi dernier par Didier Guillaume, vice-président du Sénat, pour débattre du sujet. L’objectif précis de cette entrevue ? Proposer un projet d’amendement à présenter à la haute assemblée en seconde lecture.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte