L’activité de l’officine s’érode encore

La pharmacie française s’installe dans la récession  Abonné

Par
François Sabarly -
Publié le 04/09/2014
Baisse des prix des médicaments et des ventes au comptoir obligent, l’activité des officines a de nouveau reculé en 2013. Et malgré une rentabilité qui se maintient, les pharmacies françaises sont entrées dans un cycle de récession économique qui devrait malheureusement se poursuivre dans les années à venir. C’est ce que montrent les dernières statistiques économiques de Fiducial, que le « Quotidien » vous dévoile en exclusivité.

POUR la seconde année consécutive, le chiffre d’affaires des pharmacies françaises a globalement reculé en 2013, de 0,63 % en moyenne. Le chiffre d’affaires hors taxes moyen relevé par Fiducial dans son étude annuelle (1) s’établit ainsi à 1 450 000 euros, au lieu de 1 472 000 euros en 2012. Phénomène plus inquiétant encore : les officines dont l’activité recule sont désormais majoritaires (59 %, contre seulement 41 % d’officines qui voient leur chiffre d’affaires progresser en 2013).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte