Sécurité des dispositifs médicaux à haut risque

La Mutualité réclame une autorisation de mise sur le marché  Abonné

Publié le 08/07/2013
Une campagne de communication européenne

Une campagne de communication européenne
Crédit photo : dr

EN MATIÈRE de dispositifs médicaux à haut risque pour la santé, la Mutualité française veut aller plus loin que l’Union européenne qui travaille à une simple révision de la réglementation en vigueur. Elle demande aujourd’hui l’instauration d’une autorisation de mise sur le marché (AMM). Actuellement, rappelle la FNMF, « les dispositifs médicaux ne sont pas soumis à une AMM. Aucune procédure spécifique ne permet d’évaluer leur sécurité, leur efficacité et leur utilité. Seul le marquage CE conditionne leur mise en vente ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte