Les cafés mortels arrivent en France

La mort au comptoir  Abonné

Publié le 02/11/2010

LORSQU’ON en parle, c’est avec terreur, fatalisme ou dérision. Mais qui a dit que la mort n’était pas un bon sujet de conversation ? Depuis peu, la Camarde a quitté le cercle réservé des funérariums et autres lieux de deuil pour descendre dans la rue. Et il fallait s’y attendre, sa déambulation l’a mené tout droit au bistrot pour y goûter un autre type de bière… Plus sérieusement (le sujet est grave !), c’est à nos voisins Suisses que l’on doit cette curieuse idée. Le café mortel. Comprenez, petite conversation de comptoir autour de la grande faucheuse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte