Les réformes sont en panne

La machine se grippe  Abonné

Publié le 16/02/2009
Deux réformes au moins sont bloquées par le mécontentement qu’elles soulèvent : celle des lycées et celle des universités et de la recherche. Non seulement cette panne intervient dans un climat très alourdi par la polémique sur le pouvoir d’achat et la promesse des syndicats de se remobiliser en mars, mais le gouvernement ne semble pas avoir trouvé les bonnes parades aux graves difficultés qu’il rencontre.

SI LA QUESTION du pouvoir d’achat reste lancinante à cause de la progression de la pauvreté en France, il en va différemment pour la bataille que mènent les chercheurs contre la réforme des universités. Comme au lycée, les personnels concernés se battent contre un inévitable changement, affirment non sans hypocrisie qu’ils sont pour la réforme, mais pas celle-là, et réclament la non-suppression des postes d’enseignants vidés par les départs à la retraite.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte