Bras de fer dans le Pas-de-Calais

La HAD de Lens ne veut pas payer les honoraires  Abonné

Publié le 30/03/2015
Le torchon brûle dans le Pas-de-Calais entre certaines structures d’hospitalisation à domicile (HAD) qui refusent de payer les nouveaux honoraires pharmaceutiques et les officinaux qui menacent du coup, de les boycotter.

« DU VOL, de l’escroquerie ! » : les amabilités ont fusé ces dernières semaines entre les pharmaciens et les responsables de l’hospitalisation à domicile (HAD), en particulier ceux de Lens (Pas de Calais). Association déclarée, la HAD de Lens compte 170 patients, selon ses chiffres, et avait d’abord refusé de payer les honoraires aux pharmaciens, comme prévu par la nouvelle rémunération.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte