« La guerre a contribué à valoriser l’image des pharmaciens »  Abonné

Publié le 08/11/2018

Professeur honoraire à la faculté de pharmacie de Nancy et auteur de nombreux travaux historiques, le Pr Pierre Labrude a dirigé un imposant ouvrage sur « la faculté de médecine et l’école de pharmacie de Nancy dans la Grande Guerre », paru en 2016. Il y montre comment le rôle des pharmaciens, encore limité en 1914 à la confection et au stockage des médicaments et des compresses, a rapidement évolué pour répondre à des besoins nouveaux, liés à l’ampleur et à la violence du conflit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte