Front syndical uni après l’échec des négociations

La grève des gardes a commencé  Abonné

Publié le 12/07/2010
Face à l’absence de réponses apportées par le gouvernement aux difficultés économiques rencontrées par les pharmacies, les syndicats d’officinaux ont décidé de passer à l’action. Depuis ce week-end, une grève des gardes et des urgences a été déclenchée. Mais le dialogue avec les pouvoirs publics n’est pas rompu. Les représentants de la profession seront reçus le 20 juillet au ministère de la Santé.
Les syndicats ont informé les agences régionales de santé de cette grève des gardes et des urgences

Les syndicats ont informé les agences régionales de santé de cette grève des gardes et des urgences
Crédit photo : S. toubon

LE 1er JUILLET, les représentants du ministère de la Santé devaient enfin apporter des solutions aux difficultés économiques des officines. Oui, mais voilà, ils se sont présenté les mains vides, sans même le moindre début de piste, expliquant que les décisions seraient prises en septembre dans le cadre du PLFSS* pour 2011. D’où la colère des syndicats d’officinaux qui ont décidé de passer à l’action.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte