Un antigel naturel pour résister à la congélation

La grenouille qui ne voulait pas mourir  Abonné

Publié le 06/02/2012

EN CES TEMPS de grand froid, le rêve d’Hibernatus aurait-il rencontré la réalité dans le monde animal ? C’est ce que laisse penser le curieux métabolisme d’une petite grenouille du grand nord. Rana sylvatica, encore appelée grenouille des bois, n’a pas peur des rigueurs de l’hiver canadien. À la manière de l’ours qui hiberne durant la saison froide, l’amphibien s’enfouit sous la terre pour y attendre des jours meilleurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte