Régime de prévoyance et de santé en pharmacie

La FSPF demande le séquestre des réserves de la branche  Abonné

Par
Fabienne Rizos-Vignal -
Publié le 07/11/2019
Pour qu’elles ne soient pas siphonnées, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) réclame en justice de « sanctuariser » les réserves du régime de prévoyance et de santé.
cochonou

cochonou
Crédit photo : phanie

Elles représenteraient plus de 30 millions d’euros pour le régime des salariés cadres et assimilés. Et le même ordre de grandeur pour le régime des non-cadres. Ce sont les réserves que la branche pharmacie a accumulées au fil du temps grâce à la gestion paritaire et à la mutualisation des risques « prévoyance et frais de soins de santé » s’appuyant sur un large volume de cotisants. La couverture, longuement et patiemment tricotée par les partenaires sociaux, offre ainsi aux équipes officinales un confort douillet.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte