La FSPF craint pour les regroupements

Publié le 26/05/2011

Lors de l’examen en première lecture de la loi Fourcade, les députés ont maintenu la disposition votée par les sénateurs concernant le nombre de licences à prendre en compte après un regroupement. En clair, pour eux, le nombre de licences à considérer correspond aux nombres d’officines regroupées. Un principe contesté par la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) qui craint que cette mesure soit un coup de frein aux regroupements. Dans un communiqué, le syndicat se dit ainsi « particulièrement choqué de constater qu’une décision conduisant à diminuer la protection des officines regroupées soit ainsi prise par les parlementaires, dans une période où le gouvernement souhaite favoriser les regroupements de pharmacies afin d’en réduire le nombre ».

Quotipharm.com, le 26/05/2011

Source : lequotidiendupharmacien.fr