La FSPF appelle les pharmaciens à se tenir prêts à manifester

Publié le 14/10/2014
Philippe Gaertner, président de la FSPF

Philippe Gaertner, président de la FSPF
Crédit photo : S. TOUBON

Inquiète de la menace de déréglementation qui pèse sur l’officine, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) craint également que les pharmacies soient durement touchées par le prochain projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS). « Après neuf années d’efforts demandés aux pharmaciens d’officine, le PLFSS pour 2015 prévoit une baisse de la rémunération du réseau officinal de plus de 300 millions d’euros supplémentaires qui va mettre en difficulté de nombreuses entreprises officinales », explique la FSPF. En ce qui concerne la réforme des professions réglementée, le syndicat indique que la concertation avec le ministre de l’Économie est terminée. Tout en reconnaissant l’esprit d’écoute d’Emmanuel Macron, la Fédération constate « qu’aucun arbitrage n’a été rendu au terme de discussions bien mal engagées et exprime les plus grandes inquiétudes pour le devenir des professionnels de santé qu’elle représente ». Dans ce contexte, elle appelle les pharmaciens à se tenir prêt à manifester une nouvelle fois aux côtés de l’Union nationale des professions libérales (UNAPL), à Paris. « La date de cet événement sera fixée par l’UNAPL, en fonction de l’évolution du projet de loi relatif à la croissance », précise-t-elle.


Source : lequotidiendupharmacien.fr