La coupe du monde de football

La France peut s’en passer  Abonné

Publié le 23/11/2009
La main de Thierry Henry étant devenue une affaire d’État, le football vient tout naturellement occuper sa place dans cette page. Bien que votre serviteur ne connaisse rien de ce sport, il nous semble que, alors que se poursuit le débat sur l’identité nationale, la France doit avoir le courage d’avaler le comprimé qui dissipera le malaise.

CAR IL S’AGIT bien d’un malaise qui, parti du stade de France, s’est propagé comme une grippe jusqu’au niveau de l’État. Nicolas Sarkozy et François Fillon n’ont pas caché leur embarras ; Thierry Henry lui-même a présenté ses excuses sur son blog ; les Irlandais n’ont pas explosé de colère mais leur critique est amère ; le monde se gausse de nous, d’autant que ni le coach français Raymond Domenech, ni les autorités du football national n’ont suggéré une forme de réparation à ce qui est une faute, délibérée ou non, et une faute, de surcroît, qui a assuré la victoire de l’équipe de France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte