La France lève l’interdiction du vaccin antigrippe de Novartis

Publié le 09/11/2012

La France a levé à son tour l’interdiction du vaccin Agrippal de Novartis, indique le laboratoire suisse en annonçant la reprise immédiate de sa distribution. La suspension de lots de ce vaccin avait été ordonnée, par précaution, par l’agence française du médicament (ANSM) à la suite du constat de la présence de particules blanches dans des vaccins de cette marque en Italie et en Suisse. « La décision française est simultanée à celle de l’Italie, pays de référence de l’enregistrement d’Agrippal dans l’Union Européenne », précise Novartis. Elle fait suite à l’analyse des informations complémentaires fournies par la société et l’évaluation indépendante de l’agence italienne du médicament (AIFA), qui réaffirment l’innocuité et l’efficacité de ces vaccins, souligne le laboratoire. Les mesures de précaution avaient déjà été levées au Canada et en Suisse.

Pour la saison grippale 2012-2013, plus d’un million de doses ont été administrées en Europe et aucun effet indésirable inattendu n’a été rapporté à ce jour, poursuit Novartis qui fait état d’une « reprise immédiate de la distribution pour promouvoir la vaccination contre la grippe saisonnière ».

Le signalement de taux plus élevés que la normale d’agrégats de protéines dans un lot de vaccins contre la grippe saisonnière - qui n’avait pas été commercialisé - était à l’origine de toutes ces mesures de suspension. « Des agrégats de protéines peuvent apparaître au cours du processus de fabrication de tout vaccin ; ils se dissolvent en général lorsqu’on agite la solution », ajoute le laboratoire.

Quotipharm.com, le 09/11/2012

Source : lequotidiendupharmacien.fr