Le monde aujourd’hui

La France en marche arrière  Abonné

Publié le 14/03/2016
Aucun des dossiers auxquels le gouvernement s’est attelé récemment n’a trouvé une issue rapide et positive. Sur la déchéance de nationalité, sur l’état d’urgence, sur le travail, les projets se sont perdus dans les sables mouvants d’un débat tonitruant, querelleur et dommageable, en définitive, pour l’intérêt bien compris de la nation.

Une bonne fraction de la majorité reproche à François Hollande de pratiquer la politique quil n’avait pas annoncée. Ceux des socialistes qui enragent contre lui n’ont pas su se faire une raison : ils renvoient le chef de l’Etat à ses promesses de campagne électorale (c’était pourtant il y a quatre ans) et à son fameux discours du Bourget, comme si les aléas historiques ne contraignaient pas la direction d’un pays à s’adapter aux conjonctures inattendues.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte