Carine Wolf

La fée en blouse blanche d’un quartier en déshérence  Abonné

Publié le 23/07/2010
Avec un enthousiasme évident, pour prendre part à la solution du problème, Carine Wolf s’est investie entièrement dans la promotion d’un quartier défavorisé des hauts de Rouen. Jusqu’à y emménager « par choix ». Récit d’un engagement solidaire.
Une professionnelle de santé pleinement engagée dans son quartier

Une professionnelle de santé pleinement engagée dans son quartier

« JE SUIS TOMBÉE clairement amoureuse de ce quartier », clame Carine Wolf, pharmacienne à la Grand Mare, à Rouen (Seine Maritime). À tel point que ce « cadre supérieur, qui, à 40 ans quitte Paris et l’industrie pour atterrir, en octobre 2007, par hasard et sans a priori derrière le comptoir d’une officine rouennaise », a même fini par emménager dans le quartier en juin 2009.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte