Les pharmaciens de PAH coordonnent les ONG françaises

La difficile gestion des médicaments à Haïti

Publié le 01/02/2010

Sur place au moment du séisme, l’équipe de Pharmacie et aide humanitaire (PAH) s’est étoffée pour pouvoir remplir ses nouvelles missions, notamment coordonner les ONG françaises et prendre en main l’organisation des soins pharmaceutiques à Port-au-Prince.

Crédit photo : PAH

« COMME lors de chaque situation d’urgence de ce type, nous rencontrons des difficultés pour organiser les soins pharmaceutiques. Des médicaments sont en excédent à un endroit alors qu’on en manque cruellement à un autre. L’ambassade de France en Haïti et les ONG médicales sur place nous ont chargés de coordonner tout cela », témoigne Jean-Louis Machuron, président de PAH, qui a rejoint les pharmaciens humanitaires dès qu’il a pu. Mais des problèmes majeurs ralentissent l’action de l’équipe.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)