Un débat sur la démographie médicale au Medec

La délicate équation des déserts médicaux  Abonné

Publié le 16/03/2009
Faire disparaître les déserts médicaux sans remettre en cause la liberté d’installation des praticiens est la délicate équation que tentent de résoudre les pouvoirs publics. Ordinaux, payeurs, syndicalistes ont avancé des pistes lors de la conférence inaugurale du congrès du Medec intitulée « Démographie médicale, où va-t-on ? ».
CNOP ORDRE PHARMACIEN 2007 -  PARROT JEAN

CNOP ORDRE PHARMACIEN 2007 - PARROT JEAN
Crédit photo : S TOUBON

COMMENT faire reculer les déserts médicaux ? C’est la question à laquelle ont tenté de répondre les intervenants de la conférence inaugurale du Medec 2009. Pour le Dr Michel Legmann, président du conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM), cette question ne doit pas seulement être abordée sous l’angle de la démographie médicale. Des raisons sociologiques sont également à prendre en compte. En effet, les statistiques ordinales montrent que, depuis 1997, le mode d’exercice salarié progresse au détriment de l’activité libérale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte