DIALOGUE - Ordonnance apocryphe

La CPAM des Hauts-de-Seine relativise  Abonné

Publié le 26/04/2012

L’article paru dans le « Quotidien du pharmacien » intitulé « Une pharmacienne obtient gain de cause contre la CPAM des Hauts-de-Seine » fait référence à l’arrêt rendu le 16 février dernier par la cour de cassation dans une affaire ayant opposé la Pharmacie Saint-Lazare à la CPAM de Nanterre à la suite d’un refus de remboursement de spécialités pharmaceutiques délivrées sur présentation d’une ordonnance apocryphe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte