Contrôle des activités de l’Ordre

La Cour des comptes critique l’inertie de l’État  Abonné

Publié le 21/05/2013
La Cour des comptes s’est penchée sur les relations entre l’État et l’Ordre des pharmaciens et en tire des conclusions sévères : pour elle, l’État ne joue pas suffisamment son rôle de suivi de l’instance ordinale. Des conclusions partagées, dans les grandes lignes, par l’Ordre
L’Ordre des pharmaciens partage globalement le constat de la Cour des comptes

L’Ordre des pharmaciens partage globalement le constat de la Cour des comptes
Crédit photo : S TOUBON

DANS UN RÉFÉRÉ rendu public le 14 mai, la Cour des comptes pointe « une attitude trop

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte