HUMEUR

La coupe est pleine  Abonné

Publié le 03/07/2014

Je ne sais pas comment ça se passe pour vous, mais moi, je suis dé-bor-dé. Je ne sais plus où donner de la tête. Roland-Garros se terminait à peine que j’étais plongé dans la Coupe du monde de football, courant non pas après le ballon, mais d’un printemps anxieux à un été haletant. Et qu’est-ce que je vais faire lorsque le tour de France commencera avant la fin du Mondial ? Vous aurez d’ailleurs remarqué que, contrairement à moi, fan sportif tous azimuts, plus personne ne parle du tournoi de Wimbledon, d’autant que plus aucun Français n’y figure.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte