La coopération, mode d’emploi  Abonné

Publié le 02/11/2009

La loi HPST précise les modalités pratiques pour lancer des expériences de coordination interprofessionnelle. Avant toute chose, les professionnels de santé doivent soumettre à l’agence régionale de santé (ARS) dont ils dépendent un protocole de coopération. L’agence vérifie alors que celui-ci répond bien à un besoin de santé constaté au niveau régional, puis le soumet à la Haute Autorité de santé (HAS).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte