La campagne Giphar assimilée à une publicité

Publié le 03/12/2010

Le tribunal de grande instance de Paris a reconnu le caractère publicitaire de la campagne du groupement Giphar, orchestrée à partir de fin 2008. Cette communication, qui faisait intervenir le comédien Richard Berry, était présente à la radio et dans les grands titres de la presse nationale. Relayée dans 1 100 officines du groupement, elle vantait le conseil pharmaceutique personnalisé que les clients peuvent y trouver. Se défendant d’une stricte promotion de son enseigne, Giphar affirmait alors agir au nom des valeurs de la profession toute entière. En juillet 2009, le jugement en référé avait débouté l’Ordre des pharmaciens, à l’origine de la procédure. En statuant sur le fond, la justice lui a cette fois donné raison, après convocation des deux parties le 19 octobre dernier.

Quotipharm.com, LE 03/12/2010

Source : lequotidiendupharmacien.fr