Livres

Khadra, Rachline, Boltanski, Roegiers, Confiant, Desbiolles.  Abonné

Publié le 15/10/2015
Entre invention totale et analyse minutieuse de soi ou de ses proches, s’est installé un genre très prisé qui consiste à s’emparer d’une personne qui a existé pour en faire un personnage romanesque, avec ce que cela suppose d’ajouts, de retenues et d’interprétations. L’image est souvent plus belle que réelle.

Concernant le dictateur libyen Mouammar Kadhafi, l’image est évidemment plus impressionnante que belle ! Dans « la Dernière Nuit du Raïs » (1), un livre construit comme une tragédie, l’écrivain algérien Yasmina Khadra montre le Guide en 2011 dans ses dernières heures, avant qu’il soit débusqué comme un rat et lynché. Mieux, c’est lui-même qui témoigne des préparatifs d’une ultime retraite, qui n’aura pas lieu, et qui, surtout, se raconte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte