HUMEUR

Juste prix  Abonné

Publié le 18/06/2009

Vous croyez que les producteurs de lait sont des victimes ? Écoutez ce que disent les distributeurs, qui en ont assez de jouer les boucs émissaires et dont un des représentants, Serge Papin, de Marché U, déclare qu’ils ne sont « ni des voyous ni des voleurs ». Quand on lui parle du prix payé par le consommateur et du prix payé au producteur, il répond en mentionnant les prix à la tonne. Et quand il insiste sur la réduction de ses marges, on en pleurerait : qui, en France, supporterait que le supermarché voisin ferme ses portes à cause du prix du lait ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte