Joker pour cinq autotests  Abonné

Par
Publié le 15/02/2018

Certains autotests ne viennent pas améliorer la prise en charge des patients. Toutefois, ils n’exposent pas les utilisateurs à des risques pour leur santé. Aussi, l’Académie de pharmacie a seulement émis quelques réserves sur l’utilisation de ces tests, qui peuvent être utiles dans certaines situations précises. Cinq tests sont concernés : les autotests de dépistage de l’hypercholestérolémie totale, de l’hypoferritinémie, de l’hypothyroïdie, de la ménopause et de l’ovulation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte