Idée

John Dewey, aux origines du libéralisme  Abonné

Publié le 27/03/2014
La crise du libéralisme peut être l’occasion d’approfondir ce concept et de redécouvrir John Dewey (1859-1952), alors que sont publiées plusieurs de ses conférences à l’Université de Virginie. Ces textes sont précédés d’une remarquable présentation de Guillaume Garetta, spécialiste de la philosophie pragmatiste.

John Dewey fait partie des piliers du pragmatisme anglo-saxon, aux côtés de Charles S. Peirce et de William James. Ce courant est relativement facile à résumer. Contre la philosophie qui prône la contemplation des idées et croyances, le pragmatisme ne retient d’une notion que l’action qu’elle suggère. Être, c’est avant tout agir, sans pour autant calculer indéfiniment « à l’anglaise », comme chez Bentham ou Stuart Mill.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte