Il a introduit le jazz dans sa commune

Jean Lechère fait vibrer les nuits de Trivy  Abonné

Publié le 02/09/2010
Depuis 1997, ce pharmacien exerçant à Macon a réussi à attirer de grandes vedettes du jazz dans une commune dont la population est inférieure à 300 habitants.

COMMENT la discrète localité de Trivy, en Saône et Loire, parvient-elle à attirer dans ses murs des pointures du jazz, tel que Michel Legrand et Claude Bolling ? « Un chèque suffit », sourit Jean Lechère, pharmacien à Mâcon. Ce n’est pas aussi simple, bien sûr. Les Nuits Musicales de Trivy sont devenues depuis leur création en 1997, une véritable institution dans cette commune de moins de 300 habitants, elle attire les amateurs musicaux de la ville voisine de Macon, et bien au-delà, jusqu’à Chalon sur Saône et Lyon. Ce n’était pourtant pas gagné d’avance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte