Un amoureux du 7e Art

Jean Lamarche, une vie sur grand écran  Abonné

Publié le 16/12/2010
De son enfance, Jean Lamarche se souvient des salles obscures de son quartier du XVIIIe arrondissement de Paris et du plaisir de découvrir de nouveaux films avec ses parents. Il en a gardé une passion intacte pour le septième art : cinémathèque personnelle, soirées grand écran entre amis, rédaction d’un blog… De rencontres en projections, il ne cesse d’aiguiser sa réflexion sur la vie et le cinéma.
Le cinéma peut être une thérapeutique

Le cinéma peut être une thérapeutique
Crédit photo : dr

« QUAND J’ÉTAIS ENFANT, nous allions toutes les semaines au cinéma en famille, au Métropole et au Gaumont Palace, qui était le plus grand cinéma d’Europe en 1950.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte