Portrait

Jean-François Bothorel, botaniste par passion et par héritage  Abonné

Par
Publié le 03/11/2016
Jean-François Bothorel vend un remède pour la digestion, élaboré par son grand-père, il y a plus de cent ans. Sa passion pour la botanique lui fait aussi animer des visites guidées.

« Vesser, péter, roter : Vespetro. » Cela ressemble à une farce de carabin, c'est pourtant le remède que vend Jean-François Bothorel, après son père et après son grand-père, tous trois pharmaciens successifs à Quintin (Côtes d'Armor), depuis 1914 ! « Mon grand-père a acheté la pharmacie en 1914, il est parti à la guerre huit jours après. » L'officine avait donc été vendue, mais « à réméré », une clause juridique permettant au vendeur de recouvrer son bien à son retour.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte