Une passion pour la mécanique

Jacques Touren, inventeur et pharmacien  Abonné

Publié le 31/05/2012
Entre médicaments et croquis de nouvelles machines, Jacques Touren allie ses deux passions, pour la mécanique et pour la pharmacie. Sa dernière création : une machine pour déblistériser les médicaments. Portrait.
Sa dernière invention : une machine à déblistériser les médicaments

Sa dernière invention : une machine à déblistériser les médicaments
Crédit photo : dr

QUAND IL PARLE de mécanique, Jacques Touren a les yeux qui pétillent. Jeune retraité, ce pharmacien peut désormais se consacrer entièrement à sa passion : concevoir des machines, dessiner des plans, élaborer des prototypes… Sa dernière machine, qu’il a présentée à Pharmagora, est conçue pour apporter une aide à la préparation des doses à administrer, en permettant de déblistériser les médicaments. « J’ai toujours été passionné par la mécanique et par la résolution de problèmes, confie Jacques Touren.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte