Ivermectine : une nouvelle arme contre le paludisme ?  Abonné

Par
Didier Rodde -
Publié le 24/06/2019

Très utilisée, tout spécialement en Afrique, pour des traitements antiparasitaires itératifs (onchocercose – ou cécité des rivières, filariose lymphatique…), mais aussi l’anguillulose et la gale dans nos contrées, l’ivermectine (qui exerce des effets neurotoxiques et neuromusculaires via des canaux chlorure glutamate dépendants présents chez les invertébrés et absents chez les mammifères) a montré, fortuitement, ces dernières années, des effets bénéfiques dans la lutte antipalustre dans les zones d’endémie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte