Italie : les pharmaciens de nouveau menacés par la dérégulation

Par
Marie Bonte -
Publié le 13/02/2015

Le conseil des ministres italiens étudiera le 20 février, un projet de loi qui comprend de nouvelles mesures de libéralisation du marché de la pharmacie. Il prévoit entre autres un nouveau cadeau à la « Parafarmacia ». Créé en 2006, ce réseau de distribution avait déjà obtenu du gouvernement Monti, il y a trois ans, l’autorisation de vendre 500 médicaments délistés pour l’occasion. À son tour, le gouvernement de Matteo Renzi souhaite renforcer la concurrence entre l’officine et la parapharmacie en accordant désormais à cette dernière la commercialisation de médicaments soumis à une prescription obligatoire, mais non remboursés. « Une première européenne ! », s’insurge Maximim Liebl, titulaire de la Farmacia alla Madonna, à Bolzano, et président des pharmaciens du Trentin. Les officinaux sont prêts à se mobiliser si la menace venait à se préciser. D’autant que le projet de loi prévoit également une modification du quota à l’installation. De 3 300 habitants il devrait passer à 1 500. Déjà, 3 000 nouvelles pharmacies ont été autorisées sous le gouvernement précédent. Elles devraient ouvrir prochainement leurs portes.


Source : lequotidiendupharmacien.fr