Isabelle Adenot : « Les pharmaciens ont besoin d’horizon »  Abonné

Publié le 29/11/2012

MALGRÉ le contexte économique actuel, « la pharmacie et la biologie font partie de ces piliers qu’il ne faut pas détruire », sougligne Isabelle Adenot dans son discours prononcé lors de la 25e Journée de l’Ordre. La présidente du Conseil national en a profité pour dénoncer certaines contre-vérités sur les médicaments, et notamment l’idée défendue dans le livre des Prs Debré et Even selon laquelle la moitié d’entre eux sont inutiles, voire mortels.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte