Une physiopathologie immunodépendante

Infection opportuniste : quèsaco ?  Abonné

Par
Romain LECOINTRE -
Publié le 09/12/2019
La baisse des températures, mais surtout l’immunodépression pathologique ou médicamenteuse favorisent la survenue d’infections opportunistes. L’éducation du patient et la vigilance des professionnels constituent les meilleures actions préventives.
Image de synthèse de la bactérie Pseudomonas aeruginosa, aussi appelé Bacille pyocyanique (Bacillus pyocyaneus).

Image de synthèse de la bactérie Pseudomonas aeruginosa, aussi appelé Bacille pyocyanique (Bacillus pyocyaneus).
Crédit photo : SPL/PHANIE

L’infection opportuniste se définit comme le réveil de germes normalement bénins et inactifs. Ces derniers profitent d’une modification des capacités immunitaires d’un individu pour se développer. Aujourd’hui, les circonstances de survenue de ces infections sont relativement bien identifiées. Il s’agit de situations pathologiques ou médicamenteuses entraînant une immunodépression.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte