Une nouvelle loi devant le Parlement

Immigation : les textes et les actes  Abonné

Publié le 04/10/2010
La France, qui a adopté quatre lois sur l’immigration depuis 2003, a-t-elle besoin d’un cinquième texte sur le même sujet ? Ne suffirait-il pas d’appliquer avec rigueur les textes déjà existants ? Tout laisse penser que le projet qui va devant le Sénat, enrage l’opposition et divise la majorité, sera adopté (plus dans la forme imaginée par le gouvernement et moins dans les amendements proposés en cours de route) pour complaire à un pouvoir dont l’objectif est strictement électoral.
Eric Besson : le zèle du défroqué

Eric Besson : le zèle du défroqué
Crédit photo : S TOUBON

LA DÉCHÉANCE de la nationalité pour les criminels fraîchement naturalisés ? Le renoncement au droit de sol qui, proposé par des députés, a été heureusement rejeté ? À quoi bon ? Comment croire qu’un individu décidé à tirer sur des policiers serait dissuadé de le faire parce qu’il cesserait ainsi d’être français ? Il s’agit, nous dit le gouvernement, de « durcir » les dispositions précédentes. Il nous semble que la sécurité des citoyens serait mieux assurée si les effectifs de la police étaient augmentés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte