Dialogue

Il n’y a pas de honte à être acteur économique de son pays  Abonné

Publié le 01/02/2016

Je suis profondément choqué, pour ne pas dire scandalisé, par la réaction de l’USPO suite à l’émission Capital ; le populisme et l’électoralisme ne doivent pas rendre aveugle ou sourd. Oublier que les pharmacies sont des PME et que, en tant que PME, il n’y a pas de honte à être acteur économique de son pays, c’est une faute professionnelle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte