Réélue à la présidence de l’Ordre Isabelle Adenot répond au « Quotidien »

« Il faut repenser notre code de déontologie »  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 02/07/2015
Au lendemain de sa confortable réélection à la présidence de l’Ordre des pharmaciens, Isabelle Adenot détaille pour « le Quotidien » les priorités d’action de son troisième mandat. Parmi celles-ci, une petite révolution annoncée. La présidente souhaite en effet adapter le code de déontologie des pharmaciens à la faveur des nouvelles conditions d’exercice. Explications.
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Pouvez-vous résumer ce que seront les priorités d’action de votre nouveau mandat ?

ISABELLE ADENOT.- D’abord, continuer de garantir la compétence des pharmaciens. Cela signifie, par exemple, poursuivre le contrôle du suivi de l’obligation du DPC. Aujourd’hui, sur les deux dernières années, on peut déjà se réjouir du fait que 73 % des pharmaciens ont souscrit à cette obligation. Les pharmaciens sont compétents, et ils doivent le rester. Notre rôle est de garantir cette compétence.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte