HUMEUR

Histoire franco-belge  Abonné

Publié le 27/01/2011

Si je vous parle de la Belgique, vous allez me dire : « Arrête ton char, Richard. On te voit venir. Tu vas nous décrire le bonheur d’un peuple sans gouvernement depuis huit mois ». Vous avez tout faux. Je vais vous dire exactement le contraire et, à la Belgique décapitée, je propose l’exemple glorieux de la France où jamais, au grand jamais, nous ne serons privés de gouvernement. Gouverner, c’est une passion française. Observez le cas de Nicolas Sarkozy : vous pourriez exprimer votre compassion, lui demander ce qu’il est allé faire dans cette galère.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte