TOURISME - Au fil du fleuve Niger

Heureux soit qui Mali pense  Abonné

Publié le 17/09/2013
Destination privilégiée de l’Afrique de l’Ouest, le Mali

À L’ORIGINE était le fleuve. Le Niger, le plus long du continent après le Nil et le Congo, avec ses 4 200 kilomètres, dont 1 700 parcourus sur le territoire malien. Source de vie, le fleuve est aussi un ciment de l’unité nationale. Sur ses berges cohabitent des ethnies attachées à leur identité et à l’harmonie d’une vie commune. Bambara, Bozo, Dogon ou Peuls, chacun a sa place aux abords du fleuve. Chacun apporte aux autres la subsistance, dans l’esprit du fameux « cousinage ». Majoritaires, les Bambara ont donné leur langue au pays.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte