Une pathologie mal connue et mal vécue

Herpès labial : la reconnaissance des signes annonciateurs est capitale  Abonné

Par
Christine Nicolet -
Publié le 30/09/2019
La majorité des patients atteints d'un herpès labial récurrent ont une méconnaissance des symptômes. Résultats : ils se soignent eux-mêmes, trop tardivement, et ne sont pas satisfaits de leur traitement. L'étude nationale RP'S 2 019* propose d'observer les regards croisés des patients et des médecins généralistes (MG) sur cette pathologie stigmatisante.
herpes

herpes
Crédit photo : phanie

En France, 4 personnes sur 10 connaissent un épisode d'herpès viral au moins une fois dans leur vie et 15 % souffrent d'un herpès labial récidivant. Ces épisodes de récidives ont des conséquences physiques, émotionnelles et sociales importantes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte