Hépatite C : Gilead autorise un générique de son traitement dans les pays pauvres

Publié le 16/09/2014

Le groupe américain de biotechnologies Gilead Sciences a autorisé pour les pays en développement une version générique de son traitement contre l’hépatite C, très efficace contre cette grave maladie, mais dont le coût le réservait à une infime minorité de patients. Le Sovaldi de Gilead est vendu aux États-Unis 1 000 dollars l’unité, ce qui porte le coût total du traitement de douze semaines - efficace dans plus de neuf cas sur dix - à 84 000 dollars (65 000 euros). Le génériqueur Mylan a annoncé dans un communiqué qu’il avait obtenu de Gilead les droits non exclusifs de fabrication et de distribution du principe actif de ce traitement, le sofosbuvir. D’autres fabricants de génériques, basés en Inde, ont bénéficié d’une autorisation similaire : il s’agit de Cadila Healthcare, Cipla, Hetero Labas, Ranbaxy, Sequent Scientific et Strides Arcolab, selon un autre communiqué.

Ces laboratoires bénéficieront de transferts de technologie pour leur permettre de monter en puissance au niveau industriel le plus rapidement possible, a assuré le groupe californien.

Cette autorisation est valable pour 91 pays en développement où vivent plus de 100 millions de personnes contaminées par le virus de l’hépatite C (soit 54 % des personnes touchées dans le monde). Les modalités financières de l’accord n’ont pas été rendues publiques. Gilead a simplement précisé que ses franchisés seraient libres de fixer leurs prix et lui verseraient des royalties d’un montant non précisé.

Avec l’AFP

Source : lequotidiendupharmacien.fr