La réduction des dépenses de l’État

Haro sur les retraités  Abonné

Publié le 17/09/2012
Dans son rapport 2012 sur les dépenses de protection sociale (déficitaires de près de 15 milliards d’euros), la Cour des comptes dénonce les avantages consentis aux retraités, notamment la déduction de 10 % de leur pension pour « frais professionnels » alors que les retraités sont inactifs par définition et une CSG de 6,6 %, inférieure à celle de 7,5 % à celle qui est perçue sur les salaires.
Didier Migaud propose de taxer davantage les retraites

Didier Migaud propose de taxer davantage les retraites
Crédit photo : S. toubon

IL Y A 8 JOURS, le président de la République a annoncé un plan de diminution des dépenses publiques de l’ordre de dix milliards. Ce plan ne peut être efficace que s’il taille dans les dépenses sociales, qui forment une partie essentielle des déficits publics. Nous avons tenté, à plusieurs reprises, de démontrer que la réduction des dépenses, quoique plus difficile à réaliser, est un instrument plus efficace que l’augmentation de la pression fiscale, laquelle décourage l’épargne et l’investissement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte