Les effets inattendus du réchauffement climatique

Grizzly et Ours blanc fondent l’un pour l’autre  Abonné

Publié le 29/10/2012

C’EST UN OURS qui n’est pas vraiment blanc ; qui n’est pas vraiment brun non plus. Et pour cause, le pizzly, grolar pour les intimes, est le fruit d’un amour jusqu’alors impossible entre un grizzly et un ours polaire. Impossible car les deux espèces n’ont, normalement, que très peu de chance de se rencontrer. Mais l’emprise de l’Homme sur dame nature est en passe de changer la donne. Explications. Sous l’effet du réchauffement climatique, la banquise arctique se réduit chaque jour un peu plus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte