CINEMA

« Gravity », d’Alfonso Cuarón : suspense en apesanteur  Abonné

Publié le 04/11/2013
Cuarón n’est pas Kubrick, malgré ses ambitions scénaristiques. Mais son suspense spatial en 3D, aux superbes images, vaut largement le voyage.
Ingénierie médicale à hauts risques

Ingénierie médicale à hauts risques
Crédit photo : WARNER BROS

LE RESSORT de l’aventure s’appuie sur un danger actuel bien réel et grandissant pour ceux qui travaillent dans l’espace : les déchets spatiaux, engins à la dérive et débris divers ; s’ils entrent en collision, ils provoquent de nouveaux débris, dont le nombre peut croître de façon exponentielle. C’est le syndrome de Kessler, que redoutent les spécialistes, car il pourrait paralyser l’activité et la recherche spatiales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte