Humeur

Gouverner, c'est renoncer  Abonné

Publié le 07/07/2016

Le ci-devant Jean-Christophe Cambadélis, par ailleurs premier secrétaire du parti socialiste, a décidé que, pour des raisons de sécurité, l'université d'été du PS n'aurait pas lieu à Nantes. C'est logique : Nantes est ce point chaud du globe où s'affrontent écologistes et forces de l'ordre au sujet du projet de nouvel aéroport. Mais qui a bien pu choisir Nantes alors que, depuis des lustres, l'université d'été du PS a lieu à la Rochelle ? Ne serait-ce pas le même Cambadélis ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte