Un mouvement qui pourrait s'étendre

Gironde : les raisons de la grève des gardes  Abonné

Par
Patrice Jayat -
Publié le 18/04/2019
Les pharmaciens girondins, majoritairement FSPF, poursuivent leur grève des gardes entamée le 9 avril. Réduction de la ROSP, ruptures de stocks, maintien du monopole, libre choix de l’officine, leurs revendications sont nombreuses. Une pétition auprès des patients a été lancée.

« Le mouvement continue, au moins pour cette semaine. Et il pourrait s’élargir », explique Thierry Guillaume, président du syndicat FSPF de Gironde. Représentant 2/3 des pharmaciens du département, son syndicat a battu le rappel de ses troupes, le 9 avril, pour engager une grève des gardes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte