Génériques : les abus du « NS »  Abonné

Publié le 25/10/2010

Segment fondamental du marché officinal, les génériques restent « un élément rémunérateur essentiel de la marge des pharmaciens », comme le rappelle Pascal Louis, président du Collectif national des groupements de pharmaciens d’officine (CNGPO). « Après deux années de relative stagnation du répertoire, celui-ci repart à la hausse, tiré bien sûr par l’arrivée du Plavix », note Philippe Besset.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte